• J'étais parti pour t'écrire une poésie mais à quoi bon, vu que tu le lira jamais ou plutôt tu saura jamais qu'elle t'ai adressée. A quoi bon faire les louanges de ta beauté à quoi bon parler de ta si douce tendresse, et pourquoi pleurer cet amour non réciproque...? J'étais parti pour t'écrire une poésie mais à quoi bon,vu que je la garderai dans mon tiroir un tiroir rempli de poésies qui te sont adressées poésies que j'ai jamais pu poster car trop lâche pour le faire; J'étais parti pour t'écrire une poésie mais à quoi bon, vu qu'il me suffirait simplement de t'avouer mes sentiments car enfin de compte, dire "je t'aime" est plus important que le nombre de paroles écrites dans une poésie qui ne sera , sans doute , jamais postée; Mais à quoi bon, vu que dire "je t'aime" est plus dure que poster une poésie anonyme.

    « »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Septembre 2011 à 16:30

    je viens doucement sur ce joli poème te remercier pour ton passage et te souhaiter bienvenue parmi mes amies de eklablog bonne fin de semaine et tres joli blog variés dans tes rubliques et plein de douceur bisous tendresses

     

     

     

    2
    Jeudi 8 Septembre 2011 à 16:44

    merci poetebibi, cela me fait plaisir, bonne soirée

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :